Mardi 2 juillet nous sommes arrivés à San Francisco pour 1 semaine. Nous y avions loué un appartement dans le quartier de Russian Hill avec Arnaud et Julie. Nous avons eu le plaisir de constater que notre choix était excellent tant pour l'appartement que pour le quartier. Russian Hill permet de se rendre très facilement à pied dans la plupart des quartiers touristiques. Les enfants ont par ailleurs pu profiter du jardin pour jouer au foot et au base ball, leur nouveau jeu favori depuis qu'on leur a offert un équipement.

Allez y les enfants, cassez les vitres des voisins, pas de pb, les gens sont super sympas ici

Nous y avons retrouvé Cédric, le cousin d'Emmanuel qui habite à San Francisco depuis une quinzaine d'années. Nous avons passé de nombreuses soirées avec lui et il nous a largement guidé pour découvrir la ville.

Ca va ? Vous vous marrez bien ?

Moi je le trouve patient Cédric quand même

Elle est bizarre cette église, elle n'est pas du tout raccord par rapport aux immeubles

On se met toujours en ligne quand on mange des glaces

Nous nous sommes fait de bons petits restaus dans le quartier mexicain (mission) et dans le quartier italien.

Ne fais pas la tête Julie, tu vas l'avoir ta pizza

Nous avons visité le quartier chinois

J'ai eu une super idée, on va ouvrir un restau chinois et une blanchisserie dans ce quartier

Nous avons vu la fameuse lombard street, une rue très fleurie en tortillon dans laquelle les voitures font la queue pour avoir le plaisir de la descendre.

Tu n'as pas intérêt à avoir le rhume des foins quand tu habites dans cette rue

Nous avons vu la maison bleue qui avait inspirée Maxime le forestier pour écrire sa chanson San Francisco. Une occasion unique pour nous tous de chanter en coeur devant la maison "c'est une maison bleue, adossée à la colline, on y vient à pied, on ne frappe pas, ceux qui vivent là on jeté la clé...."

Hein quoi, vous avez vu un fox terrier ?

Nous avons vu toutes sortes d'excentricités et d’excès dont sont familiers les américains et nous ne nous étonnions même plus de voir des voitures à moustache, des militants qui comparent Obama à Hitler ou encore des gens qui se promènent tout nu.

Personnellement je préfère la barbe

Comparer Obama à Hitler je trouve ça un peu exagéré du point de vue moustachopesque

Nous avons apprécié les paysages formés par les immenses rues pentues typiques de San Francisco, par le tramway, par le fog arrivant sur la ville, par les parcs ou les bancs qui favorisent des moments de détente et de contemplation.

Ma tu te fog de moi ou quoi ?

On a qu'à dire qu'on va mettre 4 photos de rues d'accord ?

Voilà merci

Bon tu m'en mets encore deux puis on passe à autre chose ok ?

Vous commencez à comprendre l'idée générale ?

Oh une maison verte adossée à la colline !

C'est comme un tire fesse sauf que c'est un pousse fesse et que ça nécessite du travail illégal d'enfant de moins de 15 ans

On a revendu notre voiture pour acheter un tramway, c'est plus tendance à SF

Arrêtez d'abimer ma pelouse bande de voyoux

Nous nous sommes longuement baladés dans le quartier homosexuel de Castro. On y trouve des magasins déjantés, des services pour soigner les ongles des chiens ou encore l'immeuble qui abritait le siège de campagne d'Harvey Milk, ancien politicien, militant de la cause homosexuel, assassiné par un autre politicien.

Ah ils ont la boutanche colorée à castro

On voulait prendre un coffee with milk mais il n'était pas là

On aurait bien envie d'envoyer Barjot et Boutin pour une semaine de stage à castro

Mais non ce n'est pas bizarre comme commerce

On est passé chez Cédric qui habite à Noé Valley, un quartier vraiment vivant juste à côté de Castro et Mission. Il loue un appartement très sympa avec une terrasse sur le toit qui offre une vue magnifique sur la ville.

Tout le monde se doit d'avoir un cousin ou un oncle américain

Et hop une petite photo de famille

N'oublions pas que San Francisco est une ville tournée vers l'océan, ce qui offre de très belles vues. Nous avons ainsi aperçu l'île qui abritait la célèbre prison d'Alcatraz. L'eau à 13°C ne devait certainement pas trop donner envie de s'évader.

Le premier que je vois s'évader je lui tire les oreilles

Nous avons aussi vu et traversé le fantastique gloden gate bridge et nous nous sommes rendus en ferry à Saussalito, un quartier huppé relié à SF par ce pont.

On ne va pas se mentir, c'est un grand pont

C'est Yves Duteil qui va être content de voir ce petit pont qui traversait naguère tin tin tin

Puis, le dimanche, dernier jour avant le départ, nous sommes allés voir Cédric chanter dans sa chorale gospel, Glide, une sorte d'ovni qui mêle des blancs, des noirs, des asiatiques, des transsexuels, des travestis, des homosexuels excentriques ou plus classiques, des hétéros, des vieux, des jeunes... Bref vraiment de tout dans un esprit d'ouverture, de tolérance et de joie. La chorale est extrêmement connue à San Francisco et les guides touristiques conseillent vivement d'aller assister à une messe qu'ils animent le dimanche matin ; ce que nous avons fait. Nous ne l'avons pas regretté, c'était un moment magique, joyeux et drôle et les chants étaient magnifiques.

J'en vois un qui ne chante pas à droite

Puis, le lundi 8 juillet, nous avons pris l'avion à San Francisco pour un long trajet du retour en essayant de ne pas trop regarder la carcasse de l'avion qui venait de se crasher à San Francisco ce qui perturbait pas mal les départs. Ainsi notre trajet San Francisco - Los Angeles - Londres - Paris a bien failli s'arrêter à Los Angeles où nous n'avons finalement eu que 25 minutes pour descendre de l'avion et changer de terminal. Au final nous sommes arrivés au 83 avenue du maine après 25 heures de voyage en comptant les deux heures trente de bouchon pour rejoindre notre logement parisien depuis l'aéroport. Un grand merci à Cécile et Alex de nous avoir prêté leur appart pour notre retour, les enfants étaient enchantés de retrouver notre ancien immeuble pour trois jours.

Merci à tous pour vos nombreux commentaires et vos mails tout au long de notre voyage. Ce voyage fut extraordinaire mais nous sommes très heureux de rentrer en France pour vous retrouver après ces quelques mois.

This is the end ! On est pas prêt d'oublier ce fabuleux voyage